Amnesty International – Actions

[b]Les membres d’Amnesty International :[/b] • interviennent auprès des gouvernements en écrivant des lettres ; • informent le public par des rapports et des manifestations ; • travaillent à la ratification des traités relatifs aux Droits Humains ; • participent à des programmes d’éducation aux Droits Humains. Amnesty International considère que personne n’est mieux placé que les enseignants, les éducateurs, les animateurs, les formateurs, etc. et que les parents pour mettre en œuvre l’éducation des jeunes aux Droits Humains. Ils sont qualifiés et c’est à eux que s’adresse Amnesty International pour leur faire prendre conscience de la nécessité de cette tâche. Pour Amnesty International, les Droits Humains sont indivisibles et interdépendants. Cela signifie, en particulier, que l’action des différentes organisations de défense des Droits Humains est complémentaire et qu’un effort commun est souhaitable.

Amnesty International – présentation

Ecrire contre l’oubli Fondée en 1921, Amnesty International est une organisation mondiale de défense des droits humains. Elle compte plus d’un million de membres et de donateurs appartenant à plus de 150 pays. [b]Amnesty International est indépendante [/b] de tout gouvernement, groupe politique ou idéologique, intérêt économique ou croyance religieuse. Pour préserver son indépendance, l’organisation n’accepte aucune subvention des gouvernements. Amnesty International a obtenu le prix Nobel de la paix en 1977. [b]Amnesty International informe et éduque [/b] reconnaissant que les droits de l’être humain sont indivisibles et interdépendants, Amnesty International œuvre à la promotion des droits énoncés dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et dans les traités internationaux de même nature. [b]Amnesty International intervient[/b] au travers de leurs interventions, les membres d’Amnesty International cherchent à obtenir des gouvernements : • la libération des prisonniers d’opinion, c’est-à-dire des personnes détenues du fait de leurs convictions, de leur origine ethnique, de leur sexe, de leur couleur ou de leur langue et qui n’ont pas usé de violence ni préconisé son usage • un procès équitable dans un délai raisonnable pour tous les prisonniers politiques • l’abolition de la peine de mort, de la torture et des mauvais traitements infligés à tous les prisonniers • la fin des assassinats politiques et des « disparitions ». Amnesty International s’oppose également aux exactions commises par des groupes d’opposition, qu’il s’agisse de prises d’otages, de tortures, de meurtres de prisonniers politiques ou d’autres meurtres arbitraires. Cliquez [url=http://amnesty.tbwa-interactive.com]ici[/url] pour visualiser et télécharger le spot vidéo 2005.

Historique du CMDH

Le Centre Mosellan des Droits de l’Homme (CMDH) est né de la volonté de quelques sections messines d’associations de défense des Droits de l’Homme. En 1994, une première rencontre affirme la nécessité de « [b]faire ensemble[/b] » pour « aller plus loin » dans le respect des personnalités et particularités de chaque association. Le « socle » des actions communes est rapidement défini et affirmé : ce sera la [url=/txt_ref/decl_univers.php]Déclaration Universelle des Droits de l’Homme[/url] du 10 décembre 1948. Continuer la lecture de « Historique du CMDH »

Objectifs du CMDH

La situation en France et dans le Monde requiert une vigilance accrue et la multiplication des actions en faveur de la défense et la promotion des Droits de l’Homme. Ces actions sont nécessaires, non seulement du strict point de vue moral, et pour combattre les risques de régression grave de l’état de droit, pour contribuer à l’instauration de celui-ci dans les pays où il n’existe pas encore, mais aussi pour la survie de l’Humanité elle-même menacée en certaines régions par un retour à la barbarie. Continuer la lecture de « Objectifs du CMDH »